Kima Guitart

Kima est née à Barcelone en 1947. Elle est une artiste, designer et artisane qui a toujours été fascinée par les tissus, en particulier par tout ce que la soie lui évoque... pays lointains, légendes, rituels mystérieux, villes mythiques... Pour sa recherche textile elle a voyagé au Mali, Burkina Faso, Côte-d'Ivoire, Kyoto, Taos, Malaisie et Bornéo.

Elle est tombée amoureuse de la soie et a commencé à la peindre en 1971.
Elle s'est formée avec les techniques rigides et traditionnelles de la peinture sur soie japonaises et chinoises pour pouvoir ensuite les briser et acquérir son propre langage symbolique et sa propre gestuelle.
Elle ne suit aucune tendance ni aucune mode à l'heure de créer accessoires, vêtements ou soies murales.

Elle se sent héritière de ceux qui, avant elle, ont travaillé pour intégrer la notion de «beauté» dans la vie quotidienne.

Entre 2000 et 2005 elle a enseigné un séminaire sur la peinture sur soie pour le Master: Architecture, art et l'espace éphémère, à l'UPC - École Technique Supérieure d'Architecture de Barcelona.

Elle a remporté plusieurs prix, comme finaliste au Prix National d'Artisanat 2012, Madrid; finaliste Meilleur design de l'année 2012 - FAD, Barcelone; Médaille Maître Artisan 2010 décerné par la Generalitat de Catalunya, Barcelone.

Elle peint des pièces uniques mais crée également des séries pour les rendre plus abordables et en faire une diffusion plus importante.
Elle a également conçu une tapisserie de théâtre, le costume de la Muse du Carnaval de Madrid, un de princesse pour OukaLele, des tapis, des textiles, de la verrerie, de la vaisselle et les costumes de la cérémonie d'arrivée de la Torche Olympique a Empúries en 1992 parmi bien d'autres choses!

     

 

  Elle a fait des expositions personnelles et collectives de soies murales dans plusieurs galeries d'art en Europe, aux États-Unis et au Japon.

Elle a eu des défilés et des expositions de vêtements à Barcelone, Madrid, Lleida, Berlin, Cambridge, San Francisco, Santa Fe de Nuevo Mexico et Tokyo.

Elle a des œuvres dans des musées et des collections privées telles que le Centre de Documentation et Musée Textile de Terrassa, le Musée de l'Estampe de Premia de Mar, le Musée Textile et du Vêtement de Barcelone, la Collection d'art de la Fondation "la Caixa" de Barcelone, la Collection d'art du journal AVUI à Barcelone, la Collection privée Isabel Pastor à Madrid, la Collection Textile Antoni de Montpalau à Sabadell et le Musée de Valls.