Julie Vermeille

Julie est née à Chantilly en 1981. Elle a étudié un “BTEC Foundation Degree” en Art et Design au London College of Printing et obtient en 2004 un BA (Hons) en Illustration à Camberwell College of Arts.

Elle a exposé à Londres (divers endroits), Édimbourg (Studio One Gallery), Paris (Le Bon Marché et La Bellevilloise) et Hong Kong (Times Square). Elle vit à Londres et fait partie du réseau Craft Central Designer depuis 2007.

En plus d'avoir produit ses propres livres reliés à la main, elle a travaillé sur des commandes privées. Elle a illustré des histoires pour enfants et a collaboré dans des magazines tels que Creaturemag et The New Fairytale Magazine.
 
Elle a été publiée dans un livre Fil Rouge Presse "Fashion Maths", un livre de  Gengko Press "Merge (Emerging Talents)" et "Stitching Pictures" une publication A&C Black, Bloomsbuy.
    
  Le travail de Julie est basé sur des dessins à l'encre. Elle explique: «J'aime la fluidité du liquide, les surprises qui viennent des formes déposées sur le papier; j'aime l'idée que les choses puissent arriver un peu par hasard".

Elle dépend en grande partie des tissus à motifs qui lui inspirent les éléments floraux et végétaux de ses images. Ils ont la qualité rassurante de l'enfance, ainsi qu'une puissante dimension folklorique, souvent créés du point de vue d'une culture spécifique ou d'un groupe de personnes.

Julie utilise également le fil dans son travail comme symbole du temps, des relations entre un espace et un autre; la proximité, la tension, ainsi que les ruptures et les nœuds.

Julie a travaillé sur une série de livres basée sur les contes de fées, qui traite de l'ambiguïté de deux mondes: celui des enfants et celui des adultes. Comme elle explique: "[..] contes pour enfants, mais avec des sens cachés et plus sombres, aidant au processus de la croissance, si besoin est de grandir ... ". Elle ajoute: "Je suis inspirée par les livres pour enfants de part leur créativité, leur liberté de forme, de matériel, de texture et de format".

Julie souhaite permettre aux formes et aux espaces de "respirer" et de ne pas surcharger le spectateur avec des guides sur la façon de regarder l’œuvre ou le livre. Les dessins doivent être suffisants pour suggérer un récit.

    

 

Les prix vont de 250 € à 280 €.