Josep Guinovart i Bertran

(Barcelona 1927 - Barcelona 2007)

Guinovart commença à peindre des murs à l'âge de 14 ans avec son père et ses oncles, qui étaient peintres. Une de ses peintures plus connues, «Brotxa Bandera» (Drapeau de Brosse, 1970) - d'un pot de peinture, une brosse et des échelles de peintre - est une fière affirmation de l'origine de l'artiste en tant que artisan. Avec peu d'enseignement conventionnel, Guinovart assista à des cours du soir de dessin et de peinture en 1943. Pendant la Guerre Civile Espagnole (1936-39) il fut évacué de Barcelone,  chez ses grand parents maternels près du village d'Agramunt, dans la province de Lleida.
L'année 1948 il eu sa première exposition, une série intitulée «El Blat» (Blé) et commença à illustrer la revue Dau al Set (le dé à sept cotés), le porte-parole du groupe du même nom associé à Antoni Tàpies et Modest Cuixart.
A partir de 1951 il devint un artiste à plein temps, gagnant sa vie créant des décors de théâtre et illustrant des revues. En 1952 il gagna une bourse de l'Institut Français de Barcelone pour aller à Paris pendant six mois. Il y resta jusqu'en 1953, avec une bourse de l'état français. Cette visite décisive le transforma en artiste abstrait. Il quitta l'Espagne pour rencontrer Picasso, l'Existentialisme, l’Informalisme et sa relation étroite, l'Expressionnisme Abstrait Américain.
De retour à Barcelone, les œuvres de Guinovart évoluèrent du dessin purement figuratif vers un art abstrait étroitement lié au collage. Il a commença à coller du bois, en particulier du bois brûlé (il aimait l'odeur) et du papier sur ses peintures. Vers la fin des années 60 Guinovart s’éloigna de l'Informalisme. Son travail devint plus explicitement politique. Bien connus sont son «Hommage à Picasso» (1967) et «Hommage à Che» (1968). Il participa activement au mouvement antifranquiste et produit de nombreuses affiches: à l'heure de sa mort 175 d'entre elles étaient exposées à Barcelone. Guinovart évolua dans les années 70 vers des œuvres plus grands et tridimensionnels, en utilisant tellement de matière sur la peinture que les critiques l'ont appelé un peintre-sculpteur. «Contorn-Entorn» (1977), maintenant installé dans le Poble Espanyol de Barcelone, est un bois de troncs d’arbres peints. Le spectateur se déplace dans une forêt magique, pleine des photos, de miroirs, de sable et d’yeux en verre.
A partir de 1979 il vécut au bord de la mer à Castelldefels.
    
  La production artistique de Guinovart était très diverse, céramiques, collages, conception de livres, lithographies, tapisseries, décors de théâtre, affiches et peintures murales. Dans les années 80 et 90 il continua à travailler plus énergiquement que jamais jusqu'au jour de la crise cardiaque qui le mit à l'hôpital une semaine avant sa mort. Il reçut divers prix tel que le Prix National d'Espagne des Arts Plastiques en 1982. Son travail a été exposé dans plus de 250 expositions individuelles ainsi que par des musées partout dans le monde. En 1994 il ouvrât un musée pour exposer son travail à Agramunt.
Voyageur inlassable, il aimait "particulièrement" New York, peignant le célèbre mural de 36 mètres à l'espace d'exposition de Soho en 1982. En 1962 il épousa Maria Antónia Pelauzy, une experte française en céramiques et en art populaire espagnol, mais qui décéda en 2003. Leur fille Maria le survit.  

 

*Existentialisme: est un terme appliqué au travail d'un certain nombre de philosophes depuis le XIXème siècle qui, en dépit de grandes différences de positions, se sont généralement concentré plus sur ce qu'ils appellent le «subjectif», comme la condition humaine, les émotions, les actions, les responsabilités et les pensées de l’individu, la raison et le sens de la vie, en opposition à l’analyse de la connaissance objective, la langue ou la science.

*Informalisme («informalismo"): est un mouvement artistique qui embrasse toutes les tendances abstraites qui ont été développé en France et dans le reste de l'Europe après la Deuxième Guerre Mondiale, parallèlement à l'expressionnisme Abstrait Américain. Ils étaient généralement en faveur d'une forme plus intuitive d'expression et contre l'abstraction géométrique, le cubisme, le surréalisme, etc et évidement l'art figuratif.

*Expressionnisme Abstrait Américain : techniquement, un de ses prédécesseurs importants est le Surréalisme, avec une emphase sur la création spontanée, automatique ou subconsciente.