Jin Eui Kim

Jin est né à Gwangju (Corée du Sud) en 1977. Il a fait une licence en Art Contemporain (Céramique) à l'Université de Tasmanie (Australie). Il a ensuite fait une maîtrise en Céramique à la « Cardiff School of Art and Design » et puis un doctorat en Céramique à la même école.
Il a des œuvres dans des collections publiques comme le Musée National du Pays de Galles à Cardiff. Il a remporté plusieurs prix et a eu de nombreuses expositions en Corée du Sud, en Australie et dans divers endroits au Pays de Galles et en Angleterre, par exemple aux « Royal College of Art » à Londres. Il a également exposé aux Pays-Bas, aux États-Unis et en France.
Il est un artiste céramiste et crée la plupart de ses œuvres sur le tour. Il applique au pinceau dix-huit tonalités d'engobes sur la surface de ses céramiques. Les dix-huit tons vont du blanc lumineux jusqu'au gris très foncé, presque noir. Les tonalités se font en ajoutant du colorant noir à l'engobe de base.

Il explore les effets optiques illusoires qui sont communément connus dans le champ des deux dimensions, en particulier les peintures en noir et blanc du Op Art. Ces phénomènes l'ont amené à se demander pourquoi cela se produit et quel serait l'effet si ceux-ci étaient appliquées à des œuvres en céramique en trois dimensions.

Ses œuvres sont une recherche dans la façon dont la perception des formes en céramique en trois dimensions peut être manipulé par l'application d'une série de bandes sur leurs surfaces. Selon l'arrangement des bandes de tons différents, en utilisant des gradients de largeur, intervalle ou de ton et de contraste, des phénomènes spatiaux illusoires peuvent apparaître et ainsi influencer de manière significative les formes réelles en trois dimensions.